Société Nationale des Ingénieurs Professionnels de France

Certification Ingénieur – domaine ingénieur IPF Génie Electrique

Portrait d’un Ingénieur Professionnel de France: Jean-Pierre CRESPIN

Je suis ingénieur qualifié puis certifié, j’ai pu occuper un poste d’ingénieur

Jean-Pierre CRESPIN obtient un bac + 2 Electronique Industrielle en 1970.

À la suite de cela, il intègre SONORMEL en tant qu’agent technique principal, chargé du réglage des télé- couleurs.

Deux ans plus tard, il rejoint EINF Caen, inventeur de la 1ère pompe électronique à carburant, toujours pour le même intitulé de poste.

En 1973, alors qu’en pleine crise pétrolière, il se voit contraint de quitter la compagnie pour raison budgétaire. Il part à Rouen et change alors de domaine pour découvrir celui de l’informatique où il est en charge, chez CMC France, de la maintenance des systèmes de saisie des données pour le compte des Chèques Postaux (devenue Banque Postale). Pour des raisons d’ordre familial, il repartira à Caen en 1976.

Sollicité par son réseau, il se verra offrir un poste de Technico-Commercial chez CGR (inventeur de la table de radiologie télécommandée), chargé de promouvoir les produits biomédicaux (entre autres des moniteurs de surveillance cardiaque et autres appareillages).

Puis la société se voyant absorbée par Général Electric, il décide en 1980, via son réseau, de travailler chez le grossiste CENO (leader régional), dans les mêmes fonctions commerciales, en vue de la distribution du matériel électrique.

C’est en 1984, que Jean-Pierre CRESPIN devient ingénieur professionnel de France, Génie Electrique. Il a en effet connu la SNIPF par l‘intermédiaire d’un client, lui-même ingénieur IPF. C’est grâce à son CQP (certificat de Compétence Professionnel) qu’il a pu obtenir le poste d’Ingénieur Technico-Commercial.

Très impliqué au sein de la SNIPF, il devient le Trésorier région Basse Normandie en 1995, puis son Président régional huit ans après. Depuis 2005, il occupe la fonction de Vice-Président régional et Responsable d’Accueil. 100 % des candidats qu’il a accompagnés, ont été certifiés. Comme il aime à le dire, la SNIPF est synonyme de « compétence et convivialité ».

En 2003, alors que CENO (200 personnes) vient d’être absorbé par un groupe international (Rexel, 22 000 personnes), il change d’orientation pour se spécialiser dans le contrôle des accès extérieurs et plus particulièrement les automatismes (motorisation de portails, portes sectionnelles, barrières levantes).

Chargé de promouvoir les produits dans le secteur de la Normandie / Maine, il y ajoute sa compétence d’ingénieur pour réaliser les études techniques et devis.

Enfin en 2011, il crée sa microentreprise, 2AC (Automatisme et Accès Contrôlé s), également spécialisée dans les automatismes, et collabore avec un agent général basé sur Lyon.

Jean-Pierre est de surcroît anciennement marathonien ayant adhéré à l’association Caen Marathon. Il a participé notamment à plusieurs marathons, dont celui de New York, Paris, Pékin, Lisbonne. Toutefois, il continue à pratiquer assidûment la course à pied (sortie hebdomadaire de 15kms). Cinéphile, il a vu plus de 500 films (511 précisément répertoriés sur un tableau Excel).

Mais pour lui, sa « vraie réussite est celle de sa famille et en particulier ses 2 enfants, pour l’un Ingénieur en audiovisuel et « le petit dernier » en aéro-mécanique (ENSMA) ».

Quelques dates : 1984 : Ingénieur Qualifié 1995 : Trésorier régional. Diplôme de membre d’honneur de la SNIPF et insigne d’Or 1998 : Ingénieur certifié 2003 : Président régional Depuis 2005 : Vice-Président régional, responsable d’accueil Il terminera par 2 citations :

« La connaissance s’acquiert par l’expérience. Tout le reste n’est qu’information » (Albert Einstein) « Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce que l’on possède » (St Augustin)

Jean-Pierre CRESPIN